REDÉFINIR LE RAPPORT AVEC LES NATIONS

הַקְשִׁיבוּ אֵלַי עַמִּי, וּלְאוּמִּי אֵלַי הַאֲזִינוּ: כִּי תוֹרָה, מֵאִתִּי תֵצֵא, וּמִשְׁפָּטִי, לְאוֹר עַמִּים אַרְגִּיעַ

Isaïe 51-4 : Ecoutez-moi, vous qui êtes Mon peuple, prêtez-Moi l’oreille, vous qui formez Ma nation! Car l’enseignement émane de Moi, et J’établis la justice pour éclairer les nations. 

Le peuple élu – le peuple du Livre:

L’humanité, à travers ses 4 milliards de croyants en la Bible, connait dans ses fondements même le peuple d’Israël comme « le peuple élu de D.ieu et le peuple du Livre ». Comme l’indiquaient les textes millénaires, Israël a en effet traversé toute l’histoire et a survécu à toutes les civilisations et oppressions visant à l’effacer.

A peine partiellement reconstitué sur sa Terre ces dernières décennies, Israël s’est vu prendre la forme d’un Etat moderne et technologique. Cette première étape a permis à la nation de se retrouver sur sa Terre, d’être protégée et maintenant d’obtenir un certain niveau de vie et de confort matériel. Cette avancée évidement positive, constructive et nécessaire au peuple juif, ne peut suffire à constituer sa raison d’être. Le moyen ne peut être pris pour le but. Israël a été choisi par D.ieu dans la Bible pour apporter au monde sagesse, paix et élévation.

Toutes les générations du peuple juif ont cru et traversé l’histoire pour connaître la rédemption finale d’Israël et du monde. Tel un embryon qui va se développer et naître, Israël doit maintenant se réaliser véritablement.

Israël doit avant tout retrouver sa véritable stature et sa noblesse en commençant par se redéfinir dans son idéal actuel tout comme son identité. Israël doit maintenant être à la hauteur d’éclairer et de répondre véritablement à cette attente inconsciente collective des nations. La nation juive doit apporter sa lumière et un sens en reprenant sa réelle dimension spirituelle, sa grâce et sa véritable place au sein des nations.

Place actuelle d’Israël et de sa voix face aux nations:

  • L’Etat d’Israël actuel:

Chaque juif porte la terre d’Israël en son coeur et en son âme. L’Etat d’Israël, nommé par ses pères fondateurs laïcs »le foyer juif », avait pour objectif principal d’offrir une terre d’accueil au peuple juif et sa protection sur sa Terre.

L’Etat a en effet offert au peuple juif son premier pas vers son rétablissement. Il lui a permis, selon un modèle de société cherchant à satisfaire chacun, un certain esprit de liberté sur sa terre ainsi qu’un niveau de vie digne des pays les plus modernes. Fort de son succès dans les domaines technologiques et scientifiques, le pays est même maintenant reconnu principalement à travers le monde pour son génie particulier.

Plus d’un demi siècle après sa création, l’Etat d’Israël, a permis à une petite partie du peuple juif de se retrouver et de commencer sa reconstruction. La proportion du peuple juif véritable (12 tribus) habitant actuellement sur sa terre est approximativement de 5% de l’ensemble du peuple d’Israël. Le peuple juif actuellement connu, n’étant en effet composé que des 2 tribus de Yehouda et Benjamin, sur les 12 tribus d’Israël existantes.

Ce début de reconstruction, sous forme d’un état, est telle une étape sur le long chemin du rétablissement véritable et attendu depuis toujours d’Israël. Une grande partie du peuple juif et de ses sages voient en cette étape un embryon et l’espoir d’y voir naître le rétablissement du véritable Royaume ancestral d’Israël tel qu’annoncé par la Torah à la fin des 2000 ans d’exil d’Israël de sa Terre.

Le système politique de l’Etat d’Israël actuel fondé, sur les bases Turc et Anglaises rejette finalement le caractère juif authentique de la direction du peuple juif. C’est l’intégrité de la nation en ses propres racines et donc sa raison d’être véritable qui sont affaiblies. C’est toute la dimension d’Israël ancrée dans la Torah et la foi affirmée en son D.ieu qui est amoindrie en son sein comme aux yeux des nations (nous étions à nos propres yeux comme des sauterelles, et ainsi étions-nous à leurs yeux – Chela’h le’ha:3-32). Et les autres nations assument pour autant en affirmant fièrement leurs croyances. L’Amérique, avec ses 90% de croyants, n’imprime-t-elle pas sur chaque dollar « En D.ieu nous avons confiance »? L’Amérique du nord comme du sud ne sont-elles pas croyantes et fières de l’être? Les pays arabes entourant Israël n’affirment-t-ils pas haut et fort leurs croyances en leur D’ieu et en font le fondement même de leurs systèmes de sociétés monarchiques, tel le Royauté d’Arabie Saoudite, la Royauté de Jordanie? Les pays Européens ne fondent-ils pas leurs modèles également sur la royauté chrétienne avec les 12 monarchies en son sein que sont la Grande-Bretagne, Andorre, la Belgique, le Danemark, le Liechtenstein, le Luxembourg, Monaco, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne, la Suède et le Vatican?

Le peuple juif, détenteur de l’origine authentique de la royauté, ne devrait-il pas se décomplexer et s’affirmer, lui qui est porteur de ce message spirituel, moral et universel « du Livre » et qui en a pourtant toute la légitimité ? Il n’est actuellement un complexe que pour la direction actuelle de l’Etat d’Israël qui ne fonde pas ses valeurs et repères en la tradition millénaire d’Israël (ex: Observer que lors de la visite du Pape en Israël le seul homme à porter la Kippa entre le président d’Israël et le premier ministre était le pape lui même!).

Le monde, par son hostilité, nous le montre aujourd’hui.

  • Les limites de l’Etat:

L’Etat montre maintenant ses limites et l’impasse actuelle dans laquelle il conduit tout Israël comme les nations.. Israël n’a en effet pas vocation à n’être dirigé que par des militaires de carrière, ou des hommes de pouvoir, des hommes politiques, d’affaires ou des économistes. Israël n’a pas non plus vocation a être dirigé par une branche religieuse plus qu’une autre.(voir « 3. Reconstruire la direction authentique d’Israël »). Ces hommes ont des compétences nécessaires à la nation mais ne peuvent exprimer l’essence de son identité juive véritable, tout comme de la conduite de sa direction. Le peuple d’Israël ,comme le monde n’en perçoit aucune lumière ou sagesse particulière. Tout au mieux une contribution, avec certes un génie particulier d’Israël, mais rien de plus qu’une participation à la marche du monde qui se modernise simplement. Au final, une petite nation parmi tant d’autres. Tout sauf ce que l’on pourrait attendre véritablement du peuple de la Bible.

Sur le plan intérieur Israël est face à un schisme grandissant entre religieux et non religieux et ses choix comme sa politique ne font pas l’unanimité du peuple juif que ce soit des tribus restées exilées car ne se reconnaissant pas en l’Etat d’Israël actuel (CF: les tribus d’Inde – »Les BénéMénaché refusèrent de participer au Premier Congrès sioniste, expliquant que la communauté attendait « la Main Divine » pour les ramener à Sion).

Nous subissons, l’absence de notre réelle dimension spirituelle, de la place même que nous attribuons à nos propres valeurs juives et par conséquent du message que nous présentons au monde. Israël n’est pas une nation comme les autres, elle est une nation qui a un rôle particulier et doit maintenant l’assumer ( Cf.«Eclairer et établir la paix avec les nations »)

Israël absent face aux nations & aux religions:

• L’absence de la voix d’Israël et de son message au monde:

Il est important de constater que chaque peuple, tout comme chacune des grandes religions, ont leurs organes de décisions, leur direction officielle, qui leur permettent d’adresser au monde une image claire mais surtout leur message, leur idéologie et finalement leur place dans le monde tout comme leur raison d’être et la marche qu’il donnent à leur destinée en tant que peuple.

Israël en tant que peuple élu n’adresse aucun message au monde. Aucun représentant ne se manifeste, ni aucune voix ne se fait entendre. Le peuple juif fort de sa sagesse fait cruellement preuve d’un silence depuis 2 000 ans et se fait remarquer dans l’inconscience des nations par son absence sur la seine internationale.

• Religions:

– Voix de l’islam sunnite:    Arabie Saoudite Le roi d’Arabie

– Voix de l’islam chiite :    Iran L’Ayatollah

– Voix chrétienne :    Vatican Le Pape

– Voix du bouddhisme :    Tibet Le Dalaïlama

– Voix du judaïsme:    ISRAËL ⇒ AUCUNE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

וְהָיָה מַעֲשֵׂה הַצְּדָקָה, שָׁלוֹם; וַעֲבֹדַת, הַצְּדָקָה–הַשְׁקֵט וָבֶטַח, עַד-עוֹלָם. יח וְיָשַׁב עַמִּי, בִּנְוֵה שָׁלוֹם; וּבְמִשְׁכְּנוֹת, מִבְטַחִים, וּבִמְנוּחֹת, שַׁאֲנַנּוֹת.

(Isaïe 32-17) : « Et l’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la droiture sera le calme et la sécurité à tout jamais. Mon peuple habitera dans un séjour de paix, dans des demeures bien protégées et dans des retraites tranquilles… Qu’ils sont gracieux sur les montagnes les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de bonnes nouvelles, qui annonce la délivrance, qui dit à Sion: « Ton Dieu est roi! »

Politique étrangère :

• Une paix véritable

Le conflit israélo-arabe est avant tout un conflit idéologique et religieux. Les solutions militaires, politiques ou diplomatiques ne peuvent le régler et ont amenés la région dans les conflits, l’échec et une profonde impasse.

Tous les gouvernements ont essayé, tous ont échoué comme il est écrit (Jérémie, 8, 11 – Ils ont bien vite fait de remédier à la ruine de mon peuple en disant: « Paix! Paix! » et il n’y a point de paix. Jérémie, 8, 15 – On espérait la paix, et rien d’heureux n’arrive; une ère de réparation, et voici l’épouvante!)

Israël doit prendre l’initiative d’une véritable voix. La source même du conflit est la non-reconnaissance profonde des instances islamiques d’Israël sur sa Terre. La Torah est à la base de l’idéologie Chrétienne et de l’Islam lui-même. L’Islam, ne manque pas d’évoquer les vertus du peuple d’Israël et son retour sur sa terre.

Les pourparlers inter-religions devront être mis en place afin que les sages d’Israël exposent et démontrent la raison d’être même d’Israël sur sa terre et la place réelle des nations comme de leur rôle.

Le peuple juif doit être reconnu par ses valeurs, sa Torah et construire en profondeur sa légitimité pleine et entière. Seul un rehaussement authentique de l’intégrité d’Israël permettra d’en exprimer sa sagesse, sa vérité et le sens profond de sa présence sur sa terre.

La vérité est le socle d’une paix véritable. La paix véritable ne peut s’imposer non par la force mais par la sagesse d’Israël.

• Les sages de la Torah réunis pour rehausser Israël face au monde

Mise en place d’un processus de dialogue ouvert via « le conseil des sages d’Israël » (voir ’’Eclairer les nations’’)  avec les religions et hommes d’influences du monde et en particulier du monde arabe et chrétien sur le principe de » Eloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et la poursuis. » (Psaumes 34,15) et » Ne me confonds pas avec les méchants, avec les  artisans d’iniquité, qui parlent paix à leurs proches, et n’ont que méchanceté au cœur (Psaumes 28,3) ». Ces pourparlers auront pour but de déraciner la perception erronée de ce qu’est le peuple juif et véritablement Israël. Détruire le mensonge et reconstruire la reconnaissance de la réalité d’Israël et de son bien fondé tant biblique, religieux qu’archéologique, historique, juridique. Les sages d’Israël entameront une mission visant à dialoguer et présenter de façon magistrale  le judaïsme, ses valeurs, sa profondeur et le sens du monde.

Exposer et aider à la réalisation du rôle réel d’Israël  tout comme celui des nations, religions et de l’humanité qui ne font qu’un le projet divin ( Ma maison sera dénommée «  Maison de prière pour toutes les nations » Isaïe 11,6 – Intégrer Essav et le rapprocher de son frère Yaacov.). En cas d’échec causés par une  attitude cynique et de mauvaise foi de ses interlocuteurs, Israël investira de façon massive afin de communiquer et  faire éclater ses vérités directement face au monde (voir programme de diffusion via les médias et le cinéma).